- Renaud Donnedieu de Vabres - http://www.rddv.fr -

Les 4 Louvre de Jacques Chirac

Posted By admin2011 On 21 septembre 2012 @ 16:24 In Blog | 2 Comments

A chaque lieu patrimonial exceptionnel son grand projet ! A chaque Président de la République sa grande initiative culturelle ! Cette tradition française , où se conjuguent l’esprit républicain et la décision régalienne , jalonne ainsi périodiquement l’histoire de notre rayonnement artistique de nouveaux phares qui s’allument avec fierté . L’important est de ne pas être un chainon manquant ! Cela a pris une dimension politique différente dès lors que les violences , les haines ,les terrorismes et les guerres rendent stratégiques les initiatives de paix et d’humanisme . Cela est devenu un axe économique d’avenir puisque des pans entiers de nos atouts industriels traditionnels s’essoufflent dramatiquement. La culture n’est pas une dépense, c’est un investissement… Cette maxime de bon sens pour la France a parfois eu besoin d’avocats passionnés !

Jacques Chirac en prenant 4 décisions novatrices concernant l’avenir du Louvre a donné à cette tradition un contenu symbolique majeur , fondé sur la valeur de l’égalité, du respect et de la diversité, en résonance avec les fondamentaux de notre politique étrangère et de notre tradition nationale.

François Mitterrand avait conçu l’idée d’un Grand Louvre, intégralement restitué à son excellence artistique, écrin suffisamment fort pour accueillir sereinement le geste d’architecture contemporaine de la pyramide de Pei. Dans cet élan, les gouvernements successifs – et donc même ceux de la cohabitation – ont eu à cœur de mettre en œuvre avec soin et détermination cette nouvelle destinée, en l’inscrivant dans la réalité , grâce au concours permanent des équipes du Louvre qui , de la base au sommet , sont pour nous un étendard prestigieux , précieux et talentueux .

La réussite est au rendez-vous avec la force de l’évidence ! Mais chacun doit se souvenir que les résistances furent nombreuses et les frilosités innombrables. Restituer à un lieu aussi prestigieux son énergie initiale en le restaurant et en l’ouvrant à son temps suppose persuasion et ténacité pour surmonter les comportements rétrogrades et les arbitrages à courte vue.

Jacques Chirac a quant à lui choisi d’ouvrir le Louvre au monde . Il a d’abord décidé d’accueillir au Pavillon des Sessions, entre l’aile de Flore et l’aile Denon, les arts et les civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques dans un musée universel , faisant ainsi un acte symbolique de reconnaissance de la fierté des trois quarts de l’humanité. Ce geste totalement légitime et au fond naturel a été inspiré par la fougue de Jacques Kerchache .

L’ouverture ce mois-ci de nouveaux espaces pour les Arts de l’Islam , grâce à la couverture de la Cour Visconti superbement imaginée par Rudy Ricciotti et Mario Bellini et grâce à une scénographie exceptionnelle , est un hymne puissant à l’égale dignité des cultures, des religions et des peuples.

C’est la prolongation concrète et magistrale de la Convention de l’Unesco sur la diversité culturelle, l’affirmation que la fierté et la beauté artistiques sont planétaires et que les échanges, les croisements, les influences, les ouvertures à l’autre sont toujours féconds et riches. C’est la démonstration que notre pays est, dans une même générosité, fier de ses propres racines et admiratif des talents et des énergies d’autrui. C’est la recherche d’une concorde partagée sur notre propre sol entre tous les Français quelles que soient leur origine, leur religion, leur couleur de peau , leur tradition.

Notre pays a grâce à sa culture une ambition mondiale . Dans quelques mois le Louvre Abu-Dhabi, fera vibrer au cœur des Emirats Arabes Unis la corde de l’excellence artistique française et européenne, en y étant une présence prestigieuse en harmonie avec la vision éclairée et très volontariste de ses dirigeants.

Sans sacrifier ni renoncer à un quelconque aspect de nos traditions muséales, nous avons ainsi affirmé pacifiquement mais fortement que la France assumait son rayonnement, relevait les défis de la concurrence artistique mondiale et proposait une voie nouvelle de réconciliation entre les cultures, les passions, les fiertés.

Le geste fort fait par les Autorités d’Abu Dhabi pour nous remercier lors de la pose de la première pierre par le Président Nicolas Sarkozy a été de choisir comme première œuvre présentée un Christ sur une croix datant de la Renaissance. Hymne à la paix, à la diversité, à la tolérance ! Le Louvre était, comme chaque fois, dans son habit de lumière, dans sa vocation à incarner partout et pour tous l’universel .

Jacques Chirac n’a pas oublié la France ! En décembre, l’ouverture du Louvre-Lens scellera l’alliance à première vue iconoclaste mais ultra démonstrative entre l’excellence culturelle absolue, le développement économique et le rayonnement de toute une région.

Choisir Lens, ce fut affirmer solennellement, qu’avec l’aide directe d’un Conseil Régional et de son président Daniel Percheron, la culture était une priorité stratégique pour l’emploi, la sortie de crise industrielle, l’ambition d’une ville et l’attractivité d’un pays.

Première véritable sortie hors les murs pour le Louvre, le projet architectural conçu par le cabinet d’architecture Sanaa des japonais Kazuyo Sejima et Ryüe Nishizawa, illustre la force des lignes et des matériaux à la beauté simple et puissante, dans un décor où les corons et la nature rappellent une page d’histoire qui se ferme et une autre qui s’ouvre sans renier quoique ce soit du vécu de ceux qui en ont été les âmes, les acteurs et parfois les victimes.Cette décision qui apparaît aujourd’hui simple et évidente ne l’a pas été, tant étaient vivaces les obstacles et les concurrences .

Aujourd’hui , c’est parce que les temps sont difficiles que les grands projets sont essentiels et stratégiques pour notre avenir .
En temps de crise, notre patrimoine est une chance et non un fardeau dès lors qu’il est animé par un projet fécond. L’exposition de nos chefs d’œuvre a d’autant plus de rayonnement qu’elle est enrichie par les talents et les savoirs faire d’aujourd’hui.
Nous avons entre nos mains un potentiel unique . Le Louvre en est la signature la plus célèbre. Mais nos atouts sont innombrables, partout sur notre territoire. Puisse la volonté politique faire de leur mise en valeur française et internationale une vraie priorité nationale, où s’additionnent les énergies, se croisent les imaginaires, se rassemblent les talents et se rencontrent les publics .


Article printed from Renaud Donnedieu de Vabres: http://www.rddv.fr

URL to article: http://www.rddv.fr/2012/09/21/les-4-louvre-de-jacques-chirac/

Copyright © 2012 Renaud Donnedieu de Vabres. All rights reserved.