- Renaud Donnedieu de Vabres - http://www.rddv.fr -

Remise de médaille de Grand mécène à la banque BNP Paribas représentée par son Directeur général Baudouin Prot

Posted By admin2011 On 24 avril 2007 @ 14:48 In Discours 2007 | No Comments

Monsieur l’Administrateur-Directeur Général, Cher Baudouin Prot,

Mesdames et Messieurs,

Cher amis,

Je suis particulièrement heureux d’être aujourd’hui parmi vous ici, rue
d’Antin, afin de remettre à la Fondation BNP Paribas, et à votre grande
entreprise, la médaille de « Grand Mécène » du ministère de la Culture et
de la Communication et, de saluer ainsi, votre fidèle et constant
engagement en faveur des musées, du patrimoine, des arts vivants, de la
musique, et de la création.

Le mécénat conduit par votre groupe depuis de nombreuses années est à
l’image de son histoire : dynamique, diversifié, international, et faisant la
synthèse de plusieurs héritages.

Héritière d’une histoire prestigieuse, votre banque se trouve à la tête d’un
patrimoine exceptionnel, constitué de remarquables témoignages de
l’architecture bancaire des XIXe et XXe siècles. Ces lieux, vous les
conservez et les mettez en valeur avec passion, à Paris, en région et dans
le monde. En témoignent l’ancien siège du Comptoir d’Escompte de Paris
de la rue Bergère, l’un des deux premiers grands sièges bancaires
parisiens, qui rivalisait d’audace avec celui du Crédit Lyonnais, votre
superbe siège Art Déco du boulevard des Italiens, ou bien sûr, le
magnifique hôtel de la rue d’Antin dans lequel nous sommes réunis
aujourd’hui.

Grâce à une politique de développement exemplaire, conduite depuis 1993
par Michel Pébereau et vous-même, fondée sur la recherche constante de
la création de valeur, une volonté assumée de modernité, une innovation
commerciale sans cesse croissante, et un renforcement marqué de votre
présence internationale, BNP Paribas est aujourd’hui l’un des tout premiers
groupes bancaires mondiaux, la première banque de la zone Euro, et la
première banque française.

Dans ce contexte favorable et après le rapprochement de 2000, la
Fondation BNP Paribas poursuit, en les développant et leur assurant un
nouveau rayonnement, les actions conduites par la Fondation Paribas et
celles qui étaient menées depuis les années quatre-vingts par la Banque
Nationale de Paris.

Elle exprime, dans le registre culturel, les valeurs qui fondent votre groupe :
l'ambition, l'engagement, la créativité et la réactivité.

Son action est exemplaire à plus d’un titre, notamment par la diversité des
champs qu’elle recouvre, qui résulte en partie de l’héritage de vos
engagements historiques, mais également par la constance et la fidélité
avec laquelle vous accompagnez les projets que vous soutenez, autant
que par votre capacité de renouvellement et d’innovation.

Vous êtes en effet un mécène fidèle et reconnu des musées. Vos actions
s’articulent autour de deux axes : la préservation et la restauration d’une
part, la diffusion des connaissances d’autre part.

Depuis 1994, une cinquantaine de musées ont ainsi bénéficié de votre
bienveillance et près de 200 oeuvres ont, grâce à vous, retrouvé leur éclat,
leur splendeur, et leur place de premier plan dans les collections
publiques.

Pour n’en citer que quelques-unes, qui vous doivent une véritable
renaissance : la Collection de Gaston Chaissac au musée des Sables
d’Olonne, les 36 bustes de Daumier au musée d’Orsay – les fameux
Parlementaires ! – , 5 peintures de Goya au musée des Beaux-Arts
d’Agen, celles de Philippe de Champaigne aux musées d’Arras, de
Cherbourg et de Marseille, de Rubens aux musées de Lille et
Valenciennes, 5 « Nanas » de Niki de Saint-Phalle à Nice, et une toile qui
me tient, vous le savez, tout particulièrement à coeur, « L’Assomption de
la Vierge » de Charles Lamy au musée des Beaux-Arts de Tours.

Des sites aussi prestigieux que le Palais des Papes d’Avignon et le
château de Versailles ont également bénéficié de votre mécénat
exemplaire.

BNP Paribas rayonne en France et dans le monde entier, le programme
de restauration de la Fondation suit la même voie.

Vous contribuez également à la diffusion des connaissances et des
richesses que recèlent nos musées, en publiant, depuis 1987, la
prestigieuse collection « Musées et Monuments ».

Fidèle partenaire du Prix du jeune écrivain, qui permet à de jeunes
auteurs français et francophones de publier leur première nouvelle, vous
portez également un regard attentif sur la création contemporaine, en
accompagnant au jour le jour des artistes dans des disciplines souvent
moins soutenues que d’autres par le mécénat d'entreprise : danse
contemporaine et nouveaux arts du cirque, par exemple. Vous apportez
une aide à la création, à la production, à la diffusion et à la promotion des
spectacles. Vous révélez, encouragez et accompagnez les talents. Leur
nombre et leur qualité vous honorent, et enchantent le Ministre de la
Culture que je suis : pour ne citer qu’un exemple, le ballet Preljocaj a
bénéficié de votre soutien pendant 15 ans.

Je remarque également que vous avez été l’un des fidèles soutiens du
nouveau directeur du Théâtre national de l’Odéon, Olivier Py, que j’ai
nommé à la tête de cette institution en décembre dernier.

Dans le même temps, vous menez un mécénat musical très actif, qui
touche autant la musique baroque et classique, que la musique
contemporaine et le jazz. Vous contribuez en effet à la découverte
d'oeuvres musicales rares ou inédites, vous favorisez l'émergence de
jeunes interprètes et la mise en place de programmes de coopération
culturelle.

Ces soutiens se prolongent à travers les liens que vous avez tissés avec
de nombreux festivals, des grandes institutions, des structures de
diffusion, pour n’en citer qu’une, l’Opéra national de Paris, pour sa
politique spécifique en faveur des jeunes.

Je souligne tout particulièrement votre présence active dans un secteur
musical assez peu encouragé par le mécénat des entreprises, le jazz, où
votre engagement est à nouveau particulièrement important.

Le tableau déjà très dense que je viens de brosser du mécénat conduit
par BNP Paribas ne serait pas complet si je ne mentionnais pas votre
implication dans le domaine de la santé et de la solidarité.

Pour toutes les actions que je viens de citer, au-delà d'un simple appui
financier, votre Fondation accompagne ses partenaires comme votre
banque accompagne ses clients : en fonction des aspirations de chacun,
elle propose une aide sur mesure, apporte ses conseils et développe ses
programmes en liaison étroite avec l'ensemble de ses réseaux, en France
comme à l'étranger. Elle agit à l’image de votre groupe qui, ayant ses
racines en France, est résolument tourné vers l’international.

Je salue le remarquable engagement au sein de votre Fondation :
François Debiesse, le président du comité de la Fondation, Martine
Tridde-Mazloum, Déléguée Générale et Jean-Jacques Goron, Délégué
Général Adjoint.

Vous pouvez être fier de contribuer de façon particulièrement active à la
richesse et au dynamisme culturel de notre pays.

Je suis très heureux, Cher Baudouin Prot, de vous décerner aujourd'hui la
médaille de Grand Mécène du Ministère de la Culture et de la
Communication.


Article printed from Renaud Donnedieu de Vabres: http://www.rddv.fr

URL to article: http://www.rddv.fr/2007/04/24/remise-de-m-eacute-daille-de-grand-m-eacute-c-egrave-ne-agrave-la-banque-bnp-paribas-repr-eacute-sent-eacute-e-par-son-directeur-g-eacute-n-eacute-ral-baudouin-prot/

Copyright © 2012 Renaud Donnedieu de Vabres. All rights reserved.