- Renaud Donnedieu de Vabres - http://www.rddv.fr -

Remise des insignes de Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres à Jean-Yves Kaced

Posted By admin2011 On 16 avril 2007 @ 11:23 In Discours 2007 | No Comments

Cher Jean-Yves Kaced,

Au Palais Garnier, vous êtes chez vous, et c'est un plaisir pour moi que de
rendre hommage à votre carrière et à votre action dans ce lieu
emblématique de l'institution à laquelle depuis des années vous avez déjà
tant apporté.

Economiste de formation, diplômé de l'Ecole supérieure de commerce de
Paris, section service public, vous avez débuté votre parcours dans la
fonction publique par un stage au poste d'expansion économique de New
Dehli, puis vous avez accompli votre stage de fin d'études à la Direction de
la musique et de la danse du Ministère de la culture, que dirigeait alors
Maurice Fleuret, et où vous avez pris part à la réorganisation du service
des concours pour le recrutement des professeurs et directeurs des écoles
de musique contrôlées par l'Etat.

Chargé d'études au département des études et de la prospective du
Ministère de la culture en 1984 et 1985, vous vous êtes ensuite engagé
dans un domaine, le mécénat, où vous avez joué un rôle pionnier au sein
du Ministère de la culture. Chargé de mission auprès de Dominique Wallon
à la Direction du développement culturel, puis auprès de Jean-Ludovic
Silicani à la Direction de l'administration générale, vous avez en effet
participé à l'élaboration de la loi du 23 juillet 1987 sur le développement du
mécénat – la première à avoir donné un cadre juridique et fiscal au
mécénat en France – et à la création du Conseil supérieur du mécénat
culturel.

A l'invitation de Jacques Rigaud, son président fondateur de l'Association
pour le développement du mécénat industriel et commercial, vous quittez
ensuite le Ministère, mais sans jamais vous en éloigner, pour prendre la
responsabilité de l'Admical,, en tant que délégué général, de 1988 à 1995.

Dans ces nouvelles fonctions, vous avez notamment pris part à la
conception et à la mise en oeuvre de la loi du 4 juillet 1990 portant création
du statut de « fondation d'entreprise », qui connaît aujourd'hui tant de
succès. Instigateur du premier accord entre l'Admical et la Fondation de
France, vous avez également été l'artisan de l'ouverture de votre
association à d'autres domaines d'intérêt général tels que la solidarité et
l'environnement, et vous avez participé à la création du CEREC, le premier
Comité européen pour le rapprochement de l'Economie et de la culture.

Après ces cinq années à l'Admical dont vous êtes resté très proche, votre
retour vers l'institution culturelle se fait en deux temps : en juillet 1995, vous
prenez la direction de la prestigieuse AROP, l'Association pour le
rayonnement de l'Opéra national de Paris, et la tête du service entreprise et
mécénat du même établissement ; en septembre 2004, enfin, vous êtes
nommé directeur du développement de l'Opéra. Dans ces fonctions
complémentaires, le travail que vous accomplissez pour le développement
des ressources propres de l'Opéra est particulièrement digne d'éloges.

En
tant que directeur de l'Arop, vous êtes à la tête de la plus importante
association de mécènes dans le secteur musical, qui regroupe aujourd'hui
quelque 3000 particuliers et 190 entreprises, et gère un budget de près de
11 M€. Les partenariats que vous nouez sont une contribution essentielle
au financement des productions de l'Opéra, de ses tournées en France et à
l'étranger, de la restauration de son patrimoine et de ses programmes
pédagogiques… En tant que directeur du développement, vous avez aussi
la responsabilité de l'ensemble des secteurs commerciaux de
l'établissement, non directement liés à la billetterie : librairies-boutiques,
visites guidées, concessions, mécénat, publicité. Depuis 2004, le produit
des activités de cette direction a augmenté de plus de 47%. Le mécénat
représente aujourd'hui quelque 6,5 M€ dans le budget de l'Opéra, auquels
s'ajoutent 2 M€ pour les recettes des locations d'espaces et des ventes
d'espaces publicitaires.

Ces quelques chiffres bien évidemment ne disent pas tout, cher Jean-Yves
Kaced, de ce que votre talent et votre savoir-faire apportent
quotidiennement au rayonnement de l'Opéra de Paris, mais au moins
donnent-ils la mesure du travail qu'avec vos équipes vous avez déjà
accompli. Vos amis ici rassemblés, à commencer par Madame Georges
Meyer qui a souhaité cette cérémonie commune, peuvent témoigner par
ailleurs de l'attachement que leur inspirent vos qualités personnelles, votre
culture, votre humanisme et ce charme si particulier que tous vous
reconnaissent, fait de gentillesse, d'autorité et de vigilante attention à
chacun, à chaque détail de l'ordonnancement de ces magnifiques soirées,
comme de chacune des manifestations que vous organisez à destination de
l’ensemble des membres de l’AROP, et je pense notamment aux
conférences, aux recontres avec les artistes, qui réunissent autour d’une
même passion partagée les amoureux de l’opéra de toutes les générations
et de tous les milieux. Vous avez à coeur de répondre et même d’aller au
devant des aspirations de chacune et de chacun, dans leur diversité.

Ainsi, vous apportez une contribution éminente à la richesse, au prestige et
au rayonnement de l'institution que vous servez, humblement, efficacement,
avec talent, humanité, professionnalisme et passion, cet Opéra de Paris
dont au fil des années vous avez su devenir l'un des plus dignes
représentants.

Cher Jean-Yves Kaced, au nom de la République, nous vous faisons
Chevalier dans l'Ordre des arts et des lettres.


Article printed from Renaud Donnedieu de Vabres: http://www.rddv.fr

URL to article: http://www.rddv.fr/2007/04/16/remise-des-insignes-de-chevalier-dans-l-rsquo-ordre-des-arts-et-des-lettres-agrave-jean-yves-kaced/

Copyright © 2012 Renaud Donnedieu de Vabres. All rights reserved.