- Renaud Donnedieu de Vabres - http://www.rddv.fr -

Remise de la de la médaille de Grand Donateur du ministère de la culture et de la communication à Madame Georges Meyer

Posted By admin2011 On 16 avril 2007 @ 11:21 In Discours 2007 | No Comments

Mesdames et Messieurs,

Nous sommes réunis aujourd'hui pour rendre hommage à une femme aussi
discrète qu'exemplaire dans son engagement au service de causes
d'intérêt général, Madame Georges Meyer, qui est également l'un des plus
fidèles soutiens de l'Opéra de Paris.

Chère Léone-Noëlle Meyer,

Licenciée en droit public en 1960, diplômée de l'Institut d'études politiques
de Paris en 1961, vous épousez en 1964 Georges Meyer, vice-président
puis président du Groupe Galeries Lafayette, dont vous aurez trois fils :
Alexandre, David et Raphaël.

Parallèlement à votre vie familiale, vous entamez des études de médecine
qui vous conduisent au doctorat en 1972. Dans votre spécialité, la
pédiatrie, vous travaillerez d'abord à l'Hôpital des Enfants Malades en
recherche clinique sur les rhumatismes de l'enfant, puis vous serez
médecin dans les ambulances d'urgence en pédiatrie et médecin en néonatologie,
ainsi que professeur à l'Ecole des sages-femmes de
Baudelocque Port-Royal, avant de passer à la pratique privée en cabinet
libéral conventionné. Mais je note également, parce que c'est aussi
révélateur de votre intérêt pour les autres et de votre courage, que vous
participez à plusieurs reprises à des missions de médecine humanitaire en
Amazonie colombienne, au Salvador, au Cambodge, au Mozambique et
plus récemment en Birmanie.

Après la disparition de votre mari en 1998, vous prenez des responsabilités
dans le monde de l'entreprise : jusqu'en 2005, vous êtes présidente et
membre du Conseil de surveillance de la Société des Galeries Lafayette et
vous avez des responsabilités dans les autres sociétés du groupe, ainsi
que dans le groupe Casino. Depuis 2005, vous êtes la présidente d'une
société financière et d'investissement familiale, Phison Capital SAS, et
membre du Conseil de surveillance du Groupe Publicis.

Enfin, vous menez depuis plus de vingt-ans une très riche activité dans le
domaine associatif et comme mécène de causes d'intérêt général,
sociales, humanitaires et culturelles. Permettez-moi de m'y arrêter plus
particulièrement.

Dans le domaine social, vous avez particulièrement à coeur de soutenir
l'Association des fils et filles des déportés juifs de France », fondée par
Serge Klarsfeld, mais vous êtes autant motivée par l’éducation chrétienne
des indiens Aguaruna de l’Amazonie péruvienne, où vous vous êtes
rendue avec un Père Jésuite, le Padre Pacho, que par le retour en Israël
des Juifs d’Ethiopie, pays dans lequel vous avez effectué une mission
avec Dan Weinblum de l’Appel Juif Unifié.

Je voudrais également
souligner que vous avez été administrateur de la synagogue de la rue
Copernic, et membre de l'association « Les Amis de l'Aliah des Jeunes »,
où vous avez organisé des cours de philosophie talmudique avec le
rabbin Marc-Alain Ouaknin et d'histoire juive avec Alexandre Adler.

Du fait de votre formation et de votre engagement professionnel, vous
avez évidemment un intérêt tout particulier pour le domaine médical, où
vous soutenez des institutions et des organismes spécialisés dans les
grands problèmes de santé publique actuels et à venir, comme les
instituts de recherche en cancérologie, en cardiologie ou sur les maladies
neuro-dégénératives : je citerai l'Institut Pasteur, l'Association NRBVaincre
le Cancer, la Fédération française de Cardiologie, l'ARETASC,
association pour le recherche en cancérologie, et l'Institut Gustave
Roussy, de même que l'ICM, Institut du Cerveau et de la Moëlle
épinière…

Mais vous vous intéressez également à la médecine
préventive, ce qui a vous conduit à vous impliquer personnellement dans
des campagnes de vaccination et, comme je l'ai déjà dit, dans des
missions de terrain dans des pays pauvres et en grande difficulté
sanitaire. Accompagner sur place des missions médicales permet de
mieux apprécier les besoins et de mieux cibler les aides : c'est ainsi que
vous apportez votre soutien à « La Chaîne de l'espoir », association
humanitaire qui oeuvre pour sauver les enfants gravement malades et
apporter une éducation aux enfants défavorisés, ou encore l'AMFA,
association médicale franco-asiatique qui organise des missions de
chirurgie orthopédique et a mis en place un SAMU en Birmanie… En
matière humanitaire, vous avez également été touchée tout autant par les
catastrophes dont a été victime la Louisiane que par les urgences
concernant le Pakistan.

Mais votre générosité bénéficie également à d'autres domaines à vos
yeux tout aussi essentiels :

– l’éducation : vous apportez des aides ponctuelles à des étudiants
français ou étrangers faisant preuve de leur motivation et qui n’ont pas les
moyens d’assurer leur cursus universitaire ou leur projet ;

– la recherche : au delà du domaine médical, l'un de vos projets est, je
crois, de soutenir de manière régulière des instituts de recherche en
mathématique et en économie, disciplines évidemment déterminantes
pour l'avenir.

– la vie culturelle enfin, domaine dans lequel vous soutenez des
institutions et des talents de manière suivie, mais où vous répondez aussi
à des sollicitations liées à des projets plus ponctuels.

A travers l'AROP, dont vous êtes non seulement membre du conseil
d'administration, mais aussi une mécène particulièrement généreuse,
vous soutenez depuis 2002 les productions de l'Opéra de Paris ; vous
apportez aussi depuis 2003 votre soutien au théâtre du Châtelet, et vous
êtes également très concernée par les activités d'une formation musicale
que vous aimez beaucoup, « les Virtuoses de France » de Jean-Marc
Philips.

Je peux dire également que votre générosité a bénéficié au projet de
réédition augmentée du célèbre ouvrage de l'érudit et collectionneur Frits
Lugt (prononcer : Leurtte) sur les marques de collections de dessins et
d'estampes, mené par le Louvre, en collaboration avec la Fondation
Custodia, le Deustches Forum für Kunstgeschichte et le RKD de La Haye,
ainsi qu'au projet de l'Association Mariette pour la promotion du dessin
français, présidée par M. Pierre Rosenberg. J'ajoute que vous êtes aussi
une collectionneuse particulièrement intéressée par les bronzes chinois
anciens, et que vous avez d'ailleurs été membre de l'Association pour le
rayonnement des arts asiatiques, naguère encore liée au musée Guimet.

Le mécénat est pour vous, chère Léone-Noëlle Meyer, et selon votre
propre définition, « une façon de partager les chances que la vie vous a
offertes », et, à cet égard, force est de constater la qualité de vos divers
engagements, votre fidélité aux causes que vous soutenez et votre
grande générosité.

C'est donc un très grand plaisir pour moi que de vous remettre aujourd'hui
une distinction réservée aux personnes privées qui contribuent par leurs
dons au développement de la vie culturelle française comme à la
sauvegarde de notre patrimoine.

Chère Léone-Noëlle Meyer, au nom de la République, nous vous
remettons la médaille de « Grand Donateur du Ministère de la Culture et
de la Communication ».


Article printed from Renaud Donnedieu de Vabres: http://www.rddv.fr

URL to article: http://www.rddv.fr/2007/04/16/remise-de-la-de-la-m-eacute-daille-de-grand-donateur-du-minist-egrave-re-de-la-culture-et-de-la-communication-agrave-madame-georges-meyer/

Copyright © 2012 Renaud Donnedieu de Vabres. All rights reserved.