- Renaud Donnedieu de Vabres - http://www.rddv.fr -

Nouvelles orientations en matière d'éducation artistique et culturelle

Posted By admin2011 On 3 janvier 2005 @ 00:00 In Journal 2002-2004 | No Comments

Monsieur le Ministre, cher François,
Monsieur le Préfet,
Monsieur le Président du conseil général,
Monsieur le Député,
Monsieur le Conseiller général,
Monsieur le Maire,
Monsieur le Recteur,
Monsieur le Directeur régional
Madame la Principale,
Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

Aujourdhui, cest la rentrée des classes. Cest aussi, un peu, celle du gouvernement, même sil est mobilisé, depuis dimanche dernier, pour faire face aux conséquences du raz-de-marée en Asie du Sud. Je suis très heureux, pour mon premier déplacement de lannée 2005, de vous souhaiter mes vœux les plus sincères certes, mais surtout de marquer avec vous limportance que le gouvernement attache à léducation artistique et culturelle, qui a fait lobjet de la communication que nous avons présentée ce matin, avec François Fillon, au conseil des ministres. Ici, au cœur de ce Val dOise, où, de Pontoise à Auvers, les plus grands artistes épanouirent leur talent et leur génie, en révolutionnant la peinture, de Daubigny à Vlaminck, de Pissaro à Cézanne, sans oublier Van Gogh, naturellement, celui qui a fait de léglise dAuvers-sur-Oise lun des monuments les plus connus du monde, et qui a donné son nom à la cité dartistes où se perpétue aujourdhui cet esprit créatif. Les Impressionnistes et ceux qui les aidèrent, comme Daubigny, étaient fascinés par la photographie, cette toute jeune invention, considérée à lépoque plus comme une technique que comme un art, qui permettait de fixer non seulement une image, mais aussi les variations de la lumière. Daubigny fut non seulement peintre ; dans sa péniche, sur lOise toute proche, il fut aussi lun des tout premiers à réaliser des clichés sur verre. Il pressentait sans doute que la photographie serait destinée à devenir plus quun moyen au service dun art, un art à part entière.

Nous venons, dans latelier de Monsieur Bonhour, professeur darts plastiques, et de Monsieur Verley, photographe, de réaliser des photogrammes avec les élèves de 6e et de 5e. Bien que le principe en fut inventé dès le XIXe siècle, en même temps que la photographie elle-même, il fallut attendre le lendemain de la première guerre mondiale pour que des artistes comme Man Ray semparent du potentiel de création permis par la découverte de ce procédé. Un procédé simple, universel, qui permet non seulement de représenter des objets, mais aussi de créer, sans appareil photographique, en jouant avec lombre et la lumière, de nouveaux objets. Des objets dart. Des objets qui interrogent notre regard, notre perception, notre sensibilité.

Lart et la culture à lécole, au collège, au lycée, pendant le temps scolaire comme en dehors, cest cela : faire prendre conscience à chaque élève de ses capacités créatrices, en suscitant de nouveaux regards, des échanges, des rencontres, avec lhistoire de lart, avec les créations, dans le cadre des enseignements artistiques dispensés par les professeurs de léducation nationale, mais aussi avec des artistes, quils soient photographes, plasticiens, musiciens, comédiens, cinéastes. Tous ces artistes, en intervenant dans les classes et les ateliers, en contribuant aux projets portés par la communauté éducative, créent ces rencontres fécondes avec les œuvres, ouvrent de nouveaux horizons de savoir, de savoir-faire et de vie, en participant à cette mission fondamentale de lécole, qui est de donner à chaque élève ce bagage, ce socle de culture humaniste, fait de lhéritage commun du patrimoine et de la création, cette culture commune qui est indispensable à la réussite et à lépanouissement de chacun.

Cest dire limportance de léducation artistique et culturelle. Jinsiste sur cette très belle notion déducation, à la fois plus large, plus profonde et en même temps complémentaire de celle denseignement. Elle fait partie des fondamentaux de lécole de la réussite, que la loi dorientation préparée par François Fillon nous donne loccasion historique de construire, tous ensemble, dans la richesse des expériences et des formes permise par notre plan de relance. Les ateliers, comme ici au collège Daubigny, permettent aux élèves volontaires de mener sur lannée avec un enseignant et un artiste un véritable projet culturel qui prend ici tout son sens ; il sagit bien dun travail de création en commun, où conception et réalisation se confrontent au réel, évoluent devant les difficultés et sadaptent en permanence, comme dans la conduite de tout projet artistique. Les classes culturelles, classes à projet artistique et culturel et classes à horaires aménagés, dans les options, facultatives et obligatoires, proposées aux lycéens, permettent aussi un épanouissement culturel. De même, des programmes de sensibilisation y contribuent, notamment au patrimoine et à larchitecture ou encore au cinéma et à laudiovisuel, avec " Ecole et cinéma ", " Collège au cinéma " et " Lycéens au cinéma ", qui sadressent, grâce au centre national de la cinématographie, à près dun million délèves par an. De très nombreux projets artistiques mobilisent aussi les communautés éducatives, je pense aux quelque 14 000 écoles dotées dune chorale.

La clé de la réussite de tous ces projets, de toutes ces initiatives, cest dabord, bien sûr, lengagement des communautés éducatives, des enseignants, des artistes, des responsables des établissements, des responsables de léducation nationale et de la culture, et nous réunirons demain, avec François Fillon, les recteurs et les directeurs régionaux des affaires culturelles.

Permettez moi dinsister sur lengagement des artistes. Olivier Verley a coutume de dire quil ne prend pas de photographies, parce quil préfère les recevoir. Sa démarche est exemplaire de ce que lintervention des artistes à lécole apporte non seulement aux élèves et aux enseignants, mais aussi aux artistes eux-mêmes, car elle crée des passerelles avec leur propre travail artistique.

Et nous touchons là à lautre clé de la réussite : le partenariat, entre la communauté éducative et les artistes, entre les établissements scolaires et les structures culturelles de proximité, entre le ministère de la culture et de la communication et celui de léducation nationale, entre lEtat, dont nous avons rappelé ce matin en conseil des ministres le rôle fondateur, et les collectivités territoriales, qui simpliquent de plus en plus dans ces projets. Partenariat enfin à léchelle de lUnion européenne, par les échanges, les jumelages, les projets communs avec nos voisins, proches ou lointains, de notre continent, car lart et la culture scellent assurément non seulement notre héritage, mais aussi notre avenir communs.


Article printed from Renaud Donnedieu de Vabres: http://www.rddv.fr

URL to article: http://www.rddv.fr/2005/01/03/nouvelles-orientations-en-mati-egrave-re-d-039-eacute-ducation-artistique-et-culturelle/

Copyright © 2012 Renaud Donnedieu de Vabres. All rights reserved.